Connexion animale, et blessure émotionnelle


Une femme vient me consulter avec sa fille de 5 ans, qui souffre de dartres récurrentes, qui apparaissent un peu partout sur son corps.


Je demande à la fillette, si elle veut bien que l’on travaille ensemble, afin de trouver les causes de ses plaques. Et éventuellement comprendre ce qui les active.


Je procède à la séance, son corps exprime un choc in-utero, je comprends que cette fillette déclenche des crises lorsqu’elle vit une situation stressante et anxiogène. Je fais les corrections qui s’imposent, et à la fin de la séance, j’explique à la mère que cela lui vient d’un traumatisme vécu pendant la gestation. Et lui demande si elle avait vécu du stress pendant sa grossesse.


C’est alors que sa mère me raconte, que lorsque elle était enceinte de sa fille, elle avait un chat et qu’elle était très attaché à lui, tous les deux avait une connexion très spéciale.


Malheureusement, ce chat s’est fait écrasé, alors qu’elle était enceinte de sa fille, et elle avait eu beaucoup de mal à accepter sa mort, même à l’heure actuelle, elle ne l’avait pas complètement digéré. Et pensait souvent à lui, il lui apparaissait même souvent en rêve.


Elle n’avait pas réellement fait le deuil de la mort de son chat.


Si sa fille déclenchait des crises de dartre, cela était dû à cet incident. Cet épisode traumatique pour la mère, a été transféré à l’enfant. En expliquant ceux-ci à l’enfant, le corps l’a entendu et intégré.


À la fin de la séance, la femme se lève, elle portait un camaïeu au bout d’une chaîne, quand celui-ci s’ouvre, et la photo de son chat tombe. Le chat lui indiquait qu’il était temps pour elle de le laisser partir. Nous avons enterré ensemble la petite photo. C’était un moment suspendu dans le temps, très émouvant.

Il n'y a pas de doute nos animaux aussi savent communiqué de l'au-delà.


Quelque temps, plus tard, je revois cette jeune femme, et lui demande comment se portait sa fille. Elle m’explique que depuis la séance, elle n’a plus fait de crise de dartre. Sa fille en prenant conscience que cela était dû la peine de sa mère, a pu l’exprimer et son corps par la même l’accepter.


C’est bien évidemment avec l’accord des intéressés, que je vous partage cette belle séance. Quelque peu troublantes. Je voulais remercier cette personne pour la confiance qu’elle m’a témoignée.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout