top of page

Jumeau perdu et Constellation Familiale

On suppose aujourd’hui que de nombreuses grossesses sont gémellaires dans les premières semaines de gestation, pour se terminer par la survie d’un seul enfant.

Jusqu’à la fin du premier trimestre de gestation, plus ou moins 15 % des grossesses seraient gémellaires alors que la naissance de jumeaux ne concerne qu’1 %.


La mort d’un jumeau en début de grossesse est donc fréquente. Certains avancent des chiffres encore plus importants, de l’ordre de 20 %.

Un embryon de quelques jours semble capable de ressentir la présence puis l’absence de son jumeau. Les témoignages vont dans ce sens. La perte d’un jumeau peut être ressentie dès la naissance par le jumeau restant. On parle alors de syndrome du jumeau perdu. Il consiste à ressentir de la nostalgie, de la culpabilité (d’avoir tué l’autre ou d’avoir pu vivre alors qu’il n’a pas eu cette chance), de la solitude et surtout un sentiment de manque.

Le jumeau mort peut être expulsé, comme lors d’une fausse couche, ou être absorbé par le placenta ou par le jumeau survivant.

Des années plus tard, on découvre dans son ventre un reste de son jumeau, un kyste de chair, d’os, ou douleurs récurrentes … Il n’est pas rare que lors de mes soins je constate que le jumeau perdu reste greffé sur le corps du survivant.


Quelles répercussions pour le survivant ?


Celui qui reste aura le sentiment depuis toujours de chercher quelqu’un, d’attendre sa moitié, de se sentir incomplet, seul et vide. Parfois même aura tendance acheter en double, (deux paires de chaussures, deux tee-shirts …)


Les personnes qui ont été « amputées » d’un jumeau disent se sentir seules, incomplètes :


* Le sentiment de manque, d’incomplétude, avec le besoin de « retrouver » le jumeau perdu.

* En vivant une relation exclusive.


* La peur d’être abandonné et une hyper-sensibilité aux séparations et aux deuils. La difficulté à se séparer de ses affaires (qui sont éventuellement achetées en double).


* Un sentiment de culpabilité, l’auto-sabotage où l’on s’interdit de réussir.


* Une tendance à être très sensible, silencieux, en retrait, à s’isoler et à se sentir incompris.


* Un rapport problématique avec la nourriture (anorexie ou boulimie).


* Des difficultés à faire des choix.


* Des tendances à la dépression.


Et si le syndrome du jumeau perdu pouvait être éliminer par les constellations familiales ?

Une pratique thérapeutique qui semble particulièrement indiquée pour soulager les personnes dans ce cas.


30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page